BIG TEST:
 

NIKON 300 f 4 AFS
vs
NIKON 300 f 4 AF IF ED
 






Sur le papier, le Nikon 300 mm f 4 AFS se présente comme le remplaçant naturel du célèbre 300 f 4 IF -ED âgé d'une douzaine d'années. Si la construction "métal lourd" de l'ancien en impose, et séduit toujours les amoureux de beaux objets, son ergonomie est complexe: sélecteur, vis de régage des zones de mise au point, collier de pied plaqué contre le fut de l'optique, rotation de la bague des distances pendant le focusing...autant d'écueils que le nouveau, sobrement présenté évite grâce à une étude très soignée. La main gauche soutient naturellement la poignée, la droite tient fermememtn le boîtier, la bague de mise au point très douce permet la retouche manuelle, et l'autofocus agit silencieusement et très répidement.

Mais le nouvel objectif...qui, monté sur un F100 apparaît plus compact et léger que l'ancien (excellent équilibrage)...alors même qu'il est plus gros ...est-il à la hauteur des excellentes performances de son prédecesseur? (La revue Chasseur d'images note le 300 mm AF IF -ED f4 étoiles en qualité optique, et le site suédois Photodo lui attribue la note de 3,7)

C'est ce que Pictchallenge a tenté de déterminer par un test de terrain en conditions réelles (films courants, prises de vues à main levée) !
 

AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 3.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Scan sans correction de luminosité ou de contraste...
 
 


Une première série de prise de vue a été réalisée avec du Kodak Royal 400, film très fin pour sa sensibilité et de contraste modéré. Le sujet photographié (façade d'église) l'a été au soleil (ci-dessus vue test à l'ombre, vitesse insuffisante pour garantir qu'il n'y a pas de flou de bougé). Dans ces conditons, l'AFS se montre légèrement moins "contrasté" et "saturé" que son illustre prédécesseur...Ci-dessous prises de vues à pleine ouverture, puis à f 5.6.

AFS                IF-ED
Kodak Royal 400


Pleine ouverture, centre et bord AFS Pleine ouverture, centre et bord IF ED
f 5.6 centre et bords AFS f 5.6 centre et brods IF ED

photos JMS






Avec un négatif couleur à grain fin et de tonalité neutre  (Kodak Royal 400) il est délicat de départager les deux objectifs. l'IF-ED donne des images "un poil" plus chaudes et saturées que l'AFS. Dans certaines conditions d'éclairage, l'IF-ED aura une légère dominante jaune, tandis que le 300 AFS reste résolument neutre.
 

AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 3.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Aucune correction de luminosté ou de contraste au scanner !

Test sur le centre des images


AFS               IFED

Kodak Royal 400 iso


Pleine ouverture
f 5.6
Pleine ouveture
f 5.6
Pleine ouverture
f 5.6

photos JMS





Sur ces tests effectués à pleine ouverture avec une Kodak Elitechrome Extracolour 100, il reste très délicat de départager le rendement de l'AFS de celui de l'IF-ED...La tonalité chaude et saturée du film l'emporte sur le caractère "plus neutre" de l'AFS ! Sur la route...à l'ombre, notre test atteint ses limites, la vitesse résultante est en dessous de la vitesse de sécurité pour éviter le flou de bougé. L'église, ensoleillée, permettra d'en savoir...un peu plus !
 
 

Les zones entourées en rouge
ont été scannées en définition
maximale avec un scanner film

AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 3.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Aucune correction de luminosité ou contraste au scanner !

AFS              IFED

Pleine ouverture f 4
Elitechrome 100 EC


photos JMS










 
 
 

Un test de paysage lointain (voile atmosphérique) a été effectué avec un Nikon F 100 sur de l'Elitechrome Extracolour 100 iso Kodak .  Les objecifs étaient réglés à pleine ouverture, la vitesse était de 1/1250 ème pour minimiser le flu de bougé à main levée.

Les deux optiques sont très proches l'une de l'autre, au point qu'il est délicat de trouver une "signature" à l'une d'entre elles. On observera que la dia 100 iso contrastée et saturée donne une impression de netteté supérieure à pleine ouverture qu'un film plus doux utlisé à f 5.6 !

Le sujet du test!

AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 3.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Aucune correction de luminosté ou de contraste au scanner !
 
 

AFS              f 4             IFED


AFS pleine ouverture
IF ED pleine ouverture

photos JMS
 
 

Sur ce test effectué sur Elitechrome 200 à l'ouverture de 5.6, l'image procurée par l'AFS apparaît légèrement moins contrastée et saturée que celle donnée par l'IF-ED. En tout état de cause, ce film 200 iso de tonalité neutre ne magnifie pas les contrastes et la saturation comme le film 100 iso utilisé à pleine ouverture..

Sur la zone de mise au point (fenêtre du clocher) la définition de l'AFS est un peu plus fine, comme sur les plans situés en avant de la zone de mise au point (toit de na lnef, toit rouge). Le piqué est un peu supérieur pour l'AFS sur l'arbre situé à gauche du cliché. Par contre le contraste des cloches sur le ciel apparaît mieux avec l'IF-ED.
 
 


 
 
 
 

AFS              f 5.6             IF-ED


AFS à f 5.6
IF ED à f 5.6

photos JMS
 
 




LE NIKON 300 f 4 AFS
dernier match en N et B
contre le NIKON 300 f 4 IFED

 Test dans les conditions les pires : pluie, le vent fait vibrer le pied Manfrotto!





AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 2.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Aucune correction de luminosité ou contraste au scanner !
 
 

Sur du film N et B  400 iso, le dernier test se fait dans des conditions épouvantables: temps gris, pluie, vent ! Vitesse, 1/500 ème à pleine ouverture ! La zone scannée est dans la partie la plus "enterrée" de l'image.  Ce test est-il encore représentatif ? On peut craindre que des éléménets externes (la pluie, le vent qui fait vibrer l'appareil et le pied) aient poussé les optiques " à la limite"...Mais si vous avez du sport à photographier sous la pluie, ça passera à f 4 !

AFS                      AF IF ED

f 4
L'AF IF ED  est un peu meilleur au centre et 
l'AFS sépare mieux sur le bord
 f 5.6
Légar avantage à l'AFS sur le bord, non?
Egalité au centre ? 
f 8
Infime avantage à l'AF IF ED semble-t-il...mais on est 
au 1/125 ème de seconde , flou de vibrations 
sur pied possible du fait du vent !...

photos JMS



 

Le dernier test s'est déroulé sous la pluie !




Un dernier test en noir et blanc (film Kodak 400 iso Black et White +) a opposé les deux 300 mm dans des conditions très défavorables. temps très couvert, pluie, vent...

Sur pied, avec un boitier F 100 en réglage automatique (priorité diaph, mesure matricielle) un mur assez contrasté (barres de briques, pierres blanches)  a été le premier sujet. Les vitesses dépassaient le 1/1000 èùe ) pleine ouvertuure, 1/500 ème à f 5.6 et 1/250 ème à f 8.

AFS                      AF IF ED


f 4
La vue sur les bords est peut-être "un poil" plus fine
avec l'AFS....mais au centre l'AFD semble un peu meilleur
 f 5.6
Centre et bord, léger avantage AFS? 
f 8
L'AFS semble l'emporter au centre et au bord..de peu. 

photos JMS
 


LE NIKON 300 f 4 AFS
contronté au
CANON 300 f 4 IS







AVERTISSEMENT: Les scans de détail à la plus haute résolution correspondent à une portion de dias d'environ 3.5 mm x 2.5 mm. Rapporté à la taille de l'écran et à sa définition de 72 dpi, un tel détail correspond à une image "plein écran" de plus d'UN METRE de large, soit une diapositve en projection ! Aucune correction de luminosité ou contraste au scanner !
 

Il semblait interessant de vérifier les performances du Nikon AFS 300 d 4 en le confrontant à un grand classique du reportage et de la chasse photo "mateur expert", le Canon EF 300 f 4 IS, qui a été pour l'occasion monté sur un boitier EOS1n. Le test a été effectué sur de la dia Fuji Sensia II de 100 iso, dans des conditions d'éclairage terne (faible contraste du sujet). Seule la partie centrale de l'image a été exploitée.

Ensuite un multiplicateur 1.4 de même marque que l'objectfi, portant la focale à 480 mm au prix de la perte d'un diaph, a été montée sur chaque optique. Ce test a été opéré à pleine ouverture.
 
 

CANON                      NIKON

pleine ouverture : f 4 Meilleure définition (briques, gond de la fenêtre) sur le Nikon
diaph f 8 Le Nikon est mieux défini, sans gros écart avec f 4
Pleine ouverture, soit équivalent f 5.6 Léger avantage au Nikon AFS par rapport au Canon 
 

photos Pictchallenge
 



LE NIKON 300 f 4 AFS
sur le terrain ...

Pendant le test, un acrobate passe à proximité du testeur de ¨Pictchallenge !
La mise au point AFS "capture" cet instant !






Les tests des pages qui précèdent montrent, qu'une condition "amateur", le nouveau Nikon 300 AFS f 4 est à la hauteur par rapport à l'IF ED  qu'il peut  remplacer. Sur le terrain, sa mise au point rapide et rapprochée fait merveille.

Son rendu d'image est assez doux et nuancé, moins chaud et claquant que l'IF ED, comme on peut s'en apercevoir en prise de vue, effectuée avec un Nikon  F100 chargé d'Elitechrome 200, film de ton neutre et de contraste moyen.

Les tonalités de la terre à l'approche de l'hiver ressortent sous un éclairage rasant, comme les chevaux pris en contre jour. Soleil dans le dos, mise au point sur l'horizon, le ciel présente ses nuances. La gamme de gris métal, sans dominante après examen en table lumineuse lumière du jour, ressort bien sur la Citroën. Le flou est très progressif derrière les brins d'herbe pris dans un rayon de soleil en contre jour intégral. Le veau blanc, par contre, est pris avec le soleil en face, ce qui ne le dissuade pas de s'interesser au photographe: les nuances ressortiront bien sur un tirage papier !
 
 

 
   

photos JMS
photos JMS
 






Ci-dessous, les prises de vue ont été réalisées sur un film pro, l'Ekta 100 VS, dont la grande transparence et une certaine chaleur (moins "poussée" que l'Elitechrome Extracolour) font ma préférée pour mes photos de paysage en Ile de France.

Il a été constaté que le rendu d'image du 300 AFS s'accomode très bien d'une correction de 0.5 diaph en sous-ex, voire 0.7 diaph pour des images de rendu clair. Le rendu redevient "claquant" en projection, l film ayant un excellent comportement en haute lumière, ni "bouchées", ni "cramées".

Ces prises de vues ont toutes été faites à f 5.6 en mode auto priorité diaph, boîtier F100.
 
 

 
   

photos JMS
 









En fin d'après midi, un temps très couvert oblige a travailler exclusivement à pleine ouverture, de surcroît à une vitesse critique pour un 300, entre 1/125ème et 1/250 ème. Le film Ekta 100 VS sous-exposé de 0.3 Il par rapport à la référence, donne une bonne saturation de couleurs.

Il était préférable que nos sujets sombres (les chevaux) soient immobiles, mais bon, on n'a pu résister à l'idée de les prendre au trot en les bloquant par l'AF  (d'où le fâcheux centrage !), vitesse autour du 1.125 ème de seconde ! La capacité de réaction AF sur le terrain emporte l'enthousiasme, cette optique est remarquable par son ergonomie car la forme de la poignée permet de tenir le télé par dessous de la main gauche pour stabiliser l'ensemble !

Allez, il va être adopté définitivement dans la famille ! De surcroît, tant les derniers tests noir et blanc (page suivante) que des tirages papier en 30 x 45 des dias scannées aux pages précédentes montrent que si le 300 AFS est un poil moins contrasté, il est aussi un poil plus fin à mon avis que l'IF-ED.

Cette impression est à confirmer ou à infirmer par des tests de performances absolues (fiches du magazine "Chasseur d'Images", la référence en France)! Il n'en reste pas moins que les films nécessaires à la mesure de ces performances absolues ne sont quasiment jamais utilisés sur le terrain avec un 300...et que ce modèle, à mon avis, a parfaitement réussi son examen de passage ...dans mon fourre tout !
 
 

 
   

photos JMS
 
 
 
 

REPRODUCTION INTERDITE - COPYRIGHT



 
 

retour à l'index test argentiques
 

retour à l'index général



 
 
 
 

toujours disponible le livre de JMS 
et des correspondants PICTCHALLENGE

"Tout photographier en numérique", ouvrage rédigé par Jean-Marie Sepulchre (JMS), créateur des sites "Pictchallenge", présente en une trentaine de chapitres sur près de 300 pages  et 800 photos tous les sujets courants explorés avec des appareils photographiques numériques...du compact au D2x ! De nombreux invités ou correspondants de Pictchallenge ont participé au projet en mettant en images leur sujet de prédilection. Des chapitres techniques présentent les bases du réglage et du post-traitement.Disponible dans toutes les librairies et sur les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon, Alapage, Chapitre...)...ainsi que directement auprès de l'éditeur. Prix conseillé : 29 euros. 

cliquez sur l'image ! 

Chez le même éditeur, vous apprécierez aussi, à destination des débutants, "Apprendre à photographier en numérique" (12 euros) et "Photographier avec son téléphone" (9,90 euros). 

 


 
Pour le prêt de matériel tous nos remerciements au magasin

La boutique Nikon 
 

191 rue de Courcelles 75017 PARIS
01 42 27 13 50



 

PICTCHALLENGE est un site créé par Jean-Marie SEPULCHRE
copyright www.pictchallenge.com