ESSAIS NUMERIQUE


 
 


3200 ISO ?

NIKON D200...

et divers traitements logiciels !







Ce sujet revient périodiquement dans les forums les plus techniques...ou les plus polémiques...peut-on vraiment sortir des tirages A3 (format "de base" d'un 10 megapixels) à la sensibilité de 3200 ISO? Il est certain que le meilleur appareil sur ce critère - le Canon Eos 5D - le permet assez facilement, mais le conseil le plus souvent donné dans les forums d'utiliser le format NEF sur les Nikon dont les capteurs - et donc les photosites - sont plus petits est-il efficace ? A vous de juger...
 
 


 

L'image de base: Nikon D200, 3200 ISO, netteté normale, contraste normal, saturation normale

La prise de vue, réalisée au cours de sorties club "vitrines de Noël" de 2005, avec un D200 "tout juste déballé", a été doublée à plusieurs sensibilités et avec plusieurs boîtiers, avec un objectif professionnel 17-55 DX f/2.8. Le contraste est très violent, avec un reflet obligatoirement "grillé" sur le cuir doré. Tous les réglages sont à "normal", aucune "courbe miraclee et l'exposition en matricielle est à zéro correction. Derrière le mannequin on a des structures très complexes avec des voilages formant des motifs et des reflets dans la vitrine. Ceci est une bonne raison pour juger du ratio "piqué/bruit" selon les différents traitements que l'on a infligé à ce fichier RAW !

Avant de porter des conclusions définitives, deux élements de réflexion : les découpages 100% que vous allez voir à l'écran équivalent grosso modo à des tirages de plus de 1 mètre de large, et le bruit sera accentué si vous visualisez ces images sur écran LCD plutôt que sur un bon vieux CRT. Certes, les JPG sont un peu compressés, mais pas trop...pour vous faire une idée réaliste, essayez donc des vrais tirages à 254 dpi, chaque extrait d'image fera ainsi 6 x 8 cm, donc un montage d'échantillons sur 20 x 30 est facile.
 
 



 
 
 


 
 
 


 

Fichier NEF de base, converti en désactivant totalement la réduction du bruit sous NX

Il y a un effet de grain évident, plus visible dans les zones "moyen sombre" que dans les zones claires, mais il est certain que le tirage aura de la "matière". Disons que cela ressemblera à un tirage argentique de Kodak supra 800 ISO tiré "contraste"...voire de Kodachrome 200 des seventies !
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en désactivant la réduction du bruit et la netteté sous NX




Le réglage de netteté à zéro adoucit un peu le grain sans le supprimer et n'empêche pas les traces de dérive chromatique dues au bruit. Le tirage sera un peu plus doux mais le grain sera toujours visible, pour moi cette option minimaliste n'a pas beaucoup d'intérêt.
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en automatique sous ACR




En tout automatique, ACR donnera un fichier très net mais avec plus de bruit que sous Nikon capture, et surtout avec une certaine désaturation de la couleur très visible dans les rouges par exemple. Le grain ressemble à de l'ancien Fujicolor 1600 iso...qui perdait sa saturation dans ce type de situation.
 
 




 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en automatique sous RSE




Par défaut, RSE privilégie le piqué au prix d'une hausse du contraste et d'une contagion de bruit coloré notamment dans les teintes claires (voir ci-dessus la manchette sur le bras). On note des artefacts sous forme de "concentration" de grains colorés sur certaines zones de l'image.
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en automatique sous DXO





DXO, souvent très satisfaisant en basse sensibilité, s'accommode fort mal du fichier à 3200 ISO en mode tout automatique. Le lissage crée des "aplats" de bruit et dilue les détails, par exemple sur les dessins d'arrière plan et sur la structure de la laine. L'image fera illusion en petit format mais sera trop artificielle en A3.
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, ajustement manuel sous ACR





Comme pour les autres logiciels essayés, l'ajustement tenté sous ACR s'est fait "à vue", en agrandissement 100% à l'écran. La réduction du bruit du logiciel lisse les fins détails et rend le grain moins visible, mais désature également l'image même: les quadrillages du tricot deviennent blancs alors qu'ils sont dorés à l'origine !
 
 



 
 


 

Fichier NEF de base, ajustement manuel sous RSE




La réduction de bruit de RSE est assez violente et a première vue l'image est agréable, car les couleurs restent saturées et les détails significatifs sont bien "détourés". Cependant les détails fins du fond (les motifs bleus clairs  à droite) sont trop estompés.
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, ajustement manuel sous DXO




Un ajustement manuel des paramètres "réduction du bruit" et "détails fins" améliore la situation par rapport à un traitement automatique, mais la structure du grain reste trop grossière et dilue les détails du fond ou du chapeau, alors que les détails nets sont accentués. On observera une transition "net/flou" manquanrt de naturel.
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti avec NX bruit "désactivé" sur l'appareil soit réduction 27% netteté 5





Il faut se souvenir que si la réduction du bruit est désactivée sur l'appareil...une correction minimale est quand même appliquée, que ce soit en JPG ou en "rendu d'origine" quand on ouvre le fichier sous Nikon capture NX. Cet équilibre par défaut est correct sur les zones détaillées et éclairées de l'image, mais le lissage estompe un peu les détails du fond. A noter que toute dérive chromatique est quasiment tuée dans l'oeuf, le bruit épousant la couleur du fond, avec cette "non correction".
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti par NX avec le paramètre bruit 64% netteté 4





Une forte réduction du bruit sous NX donne une image très propre mais trop lisse et induit une certaine désaturation des couleurs. on observe la finesse de toutes les structures mais aussi l'effacement des motifs de fond bleus. Les transitions seront très douces, à croire que c'est du négatif Fuji 160 de mariage qui a été utilisé...mais on va quand même manquer de piqué  !
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti par NX avec le paramètre bruit 40% netteté 7





Mon réglage préféré en direct sous Nikon capture NX. La réduction de bruit de 40% couplée avec une accentuatiion des détails au grade 7 permet de donner un dessin au grain sans trop estomper de détails...franchement, on dirait un bon négatif couleur de 400 ISO !
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti par NX avec réglage manuel: d-ligthing, bruit 35% netteté 4,
et accentuation 20%, rayon 5, seuil 1






Parfois il vaut mieux choisir la simplicité que la complexité...le fichier a été trop "trituré" et a perdu son aspect naturel, voire argentique ! On observe des artefacts et des amas de bruit numérique alors que les parties claires sont trop lissées.
 
 




 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en désactivant totalement la réduction du bruit sous NX,
post traité en mode automatique par Noiseware






Le logiciel Noiseware (version gratuite) a été appliqué au TIFF sorti de Nikon capture NX en désactivant totalement la réduction du bruit (voire plus haut, premier essai !). Le résultat obtenu en tout automatique est très convaincant: les détails sont préservés et le moutonnement du grain est très discret, à utiliser sans réserve en A3 !
 
 



 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en désactivant totalement la réduction du bruit sous NX,
post traité en mode automatique par NoiseNinja (profil D200)






Le logiciel Noise Ninja (version pro) a été appliqué au TIFF sorti de Nikon capture NX en désactivant totalement la réduction du bruit (voire plus haut, premier essai !), en utilisant le profil automatique "Nikon D200". Le grain est propre mais bien visible, y compris dans les zones détaillées, ce qui indique un profil un peu "timide" au bénéfice du piqué. Il est possible que le profil ait été élaboré par Picture Code comme "deuxième couche" après un débruitage "par défaut" ce qui serait le cas si on utilisait un JPG sorti du boîtier.
 
 




 


 
 


 

Fichier NEF de base, converti en désactivant totalement la réduction du bruit sous NX,
post traité en mode automatique par NoiseNinja (analyse auto de l'image)





Le logiciel Noise Ninja (version pro) a été appliqué au TIFF sorti de Nikon capture NX en désactivant totalement la réduction du bruit (voire plus haut, premier essai !), en utilisant l'analyse automatique de l'image elle même. Le résultat est un très bon compromis "piqué-bruit" proche d'un film argentique 400 ISO ce qui passera très bien en A3.
 
 
 



 
 


 
 


Fichier NEF de base, converti par Capture One en désactivant la réduction du bruit de base, mais en réduisant un peu le bruit chromatique, et post traité par NoiseNinja (analyse auto de l'image, accentuation forte)





Ce type de traitement, dit "Tinange_set" du nom d'un de mes fidèles correspondants, fait merveille sur le D2x qui semble parfois encore plus "coriace" que le D200 à 3.200 ISO ! On ajustera finement le piqué et l'accentuation à l'aide des deux logiciels, ici un réglage un peu plus sharp a été adopté dans Noise Ninja, ce qui concilie un très faible bruit chromatique (quasi absent sur la manche, par exemple) a un "grain" bien charpenté qui donnera beaucoup de matière au cliché. Ne pas accentuer lors du développement sous Capture one donne une image d'une finesse extraordinaire...si on la compare avec le résultat d'autres logiciels.

On verra ci dessous que le même traitement avec un minimum d'accentuation dans Noise Ninja donne un résultat que je trouve de très haut niveau sur une vue assez délicate ! Ici on préserve les détails et on crée une granulation extrèmement fine, digne d'un film argentique à haute acutance de 200 ISO, style Kodak "H.def" ! Vive le "Tinange_set", au final !
 
 

Fichier NEF de base, converti par Capture One en désactivant la réduction du bruit de base, mais en réduisant un peu le bruit chromatique, et post traité par NoiseNinja (analyse auto de l'image, accentuation faible)
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 



 
 
 

JMS 28/11/2006
mise à jour 07/2007

 
 

REPRODUCTION INTERDITE - COPYRIGHT



 
 

retour à l'index test numérique
 

retour à l'index général
 

copyright www.pictchallenge.com



 
 
 
 
 
 
 

toujours disponible le livre de JMS 
et des correspondants PICTCHALLENGE

"Tout photographier en numérique", ouvrage rédigé par Jean-Marie Sepulchre (JMS), créateur des sites "Pictchallenge", présente en une trentaine de chapitres sur près de 300 pages  et 800 photos tous les sujets courants explorés avec des appareils photographiques numériques...du compact au D2x ! De nombreux invités ou correspondants de Pictchallenge ont participé au projet en mettant en images leur sujet de prédilection. Des chapitres techniques présentent les bases du réglage et du post-traitement.Disponible dans toutes les librairies et sur les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon, Alapage, Chapitre...)...ainsi que directement auprès de l'éditeur. Prix conseillé : 29 euros. 

cliquez sur l'image ! 

Chez le même éditeur, vous apprécierez aussi, à destination des débutants, "Apprendre à photographier en numérique" (12 euros) et "Photographier avec son téléphone" (9,90 euros). 

 


 
Pour le prêt de matériel tous nos remerciements au magasin

La boutique Nikon 
 

191 rue de Courcelles 75017 PARIS
01 42 27 13 50