NUMERIQUE

DOSSIER NIKON D 100
(2)
 



 

Piqué en format RAW

Malgré les améliorations spectaculaires constatées par un retraitement des fichiers JPG (le même effet se constate sur les fichiers Tiff), le problème du piqué du D100 continuait de nous préoccuper...(ce qui est le cas de tout amateur avant un achat important)...et il fallait le tester en RAW, sur les sujets déjà présentés dans nos pages de test en JPG et en TIFF. Les fichiers RAW ne peuvent être ouverts que par un seul logiciel, Nikon capture 3 !

Le même type de cliché (mur de briques) a été repris le 3 septembre 2002 (temps gris) avec un D1x réglé à 125 iso et avec un D100 à 200 iso, en utilisant un Micro Nikkor AFD de 60 mm au diaph de 8 (cote maxi de définition pour toute optique Nikon selon les tests de Chasseurs d'Images).
 
 

copyright www.pictchallenge.com






Ci-dessus, le champ photographié. Les fichiers RAW ont été sauvegardés sans aucune modification en TIFF, ouverts et découpés sous Photoshop Elements, et sauvegardés en JPG sur ce même logiciel. La comparaison du centre de l'image figure ci-dessous.
 

D1X

D 100


Le problème de piqué du D100, évoqué dans les pages précédentes, semble avoir totalement disparu ! On pourrait même considérer que la matière des briques semble mieux rendue avec le petit nouveau.
 

Un deuxième test - extrème en termes de piqué !  - a été conduit au plus grand angle possible pour un Nikon numérique, l'équivalent d'un 21 mm, avec le 14 mm AFD ouvert à f 8.
 
 

L'examen du centre de l'image donne cette fois ci-une supériorité notable au...D100 !

D1X

D 100

Paradoxalement, les différences sont un peu moins marquées en bas à gauche du cliché, mais les images du D100 ont perdu, en RAW, tout aspect "trop doux".
 

D1X

D 100


Texte et photos JMS






Notre conclusion sera très claire...le niveau de qualité "digne d'un Nikon" peut-être obtenu avec un D100 dès lors que l'on s'astreint à travailler en fichiers RAW, ces derniers pouvant être utilisés sans correction de piqué sauf si l'on souhaite un grand agrandissement ou un effet plus spécial au tirage.

La position JPG - sauf si une mise à jour de l'appareil permettait de remédier à la faiblesse de piqué - est à réserver soit au fichiers destinés au web ou aux agrandissements de petit format, soit aux fichiers (notamment en bracketing) retraités par la suite sous Nikon capture 3.
 
 



D100 vs D1x....
...en RAW interpolés
 










A partir des fichiers pris au 60 mm en mode RAW qui sont analysés à la page précédente, nous avons essayé de voir si le D100 et le D1x supportent bien une interpolation destinée à fournir des agrandissements de format 30 x 45 cm à 300 dpi. Nous avons donc interpolé les fichiers sur 5508 pixels de large, avec Nikon capture. Une première version a été sauvagardée en JPG, puis le fichier RAW a subi le même agrandissement, et de surcroît une accentuation de 20% et a été sauvegardé en JPG. Aucune autre correction n'a été appliquée.

Des extraits ces fichiers figurent ci-dessous. L'affichage sur un écran 17 pouces en 800 x 600 correspond à un fichier complet de près de deux mètres de large. En fait, à ce rapport d'interpolation, on est proche d'une dia scannée à 3800 dpi environ.
 
 
 

D1x
D100
avec accentuation
20%, 5, 5
 
   

 

En terme de piqué, les fichiers interpolés (cette taille correspondand à une dia 24 x 36 scannée autour de 3800 dpi !) sont très proches, le D1x présentant une netteté apprente très légèrement plus élevée. De telles nuances seraient supérieures au pouvoir de résolution de l'imprimante, donc invisibles. Après accentuation sous Nikon capture, le fichier du D100 présente légèrement moins d'artefacts sur les briques et de franges de couleurs sur les grilles en fer forgé.

L'essai d'accentuation sous Nikon capture 3 avant interpolation figure à la page suivante, toute comme la correction par le filtre "plus net" de Photoshop.
 



 
 

RAW agrandis et retouchés
 
 
 

Image D100 après retouche sous Nikon Capture 3









Nous avons vi ci-dessus que l'interpolation sous Nikon capture 3, et au besoin une accentuation, donnait des fichiers de qualité très proche à partir des RAW du D100 comme du D1x. Peut-être le D100 présentait-il une image accentuée un peu moins bruitée.

Deux autres essais ont été tentés:
- sur le JPG brut sauvegardé après interpolation sans correction du fichier RAW, un calcul automatique de courbe de contraste et un filtre "plus net" ont été appliqués avec Photoshop Elements.
- sur le fichier RAW d'origine, un traitement Nikon Capture 3 a été appliqué: histogramme automatique des lumières, courbe des couleurs, accentuation de 20%, et ensuite seulement interpolation en 5508 pixels de large.

Quatre découpages de chaque fichier figurent ci-dessous.
 
 
 

D1x
D100
filtre Photoshop 
"plus net"
 
retouche et accentuation 
Nikon capture 3
 
   
   

 

Sur ces deux exemples, on peut constater que les fichiers du D100 (qui ne font l'objet d'aucune interpolation à l'origine, contrairement au D1x ou une partie des pixels est soumise à interpolation partielle) supportent, après agrandissement important, un peu mieux les renforcements de netteté ou accentuation après recalcul automatique de l'histogramme.

Présentant moins de contraste à l'origine, les RAW du D100 donnent - après correction - des images claquantes mais gardant plus de matière dans les demi teintes (briques, volets). Les franges bleues sur les grilles sont un peu moins visibles, mais certains artefacts sur les lignes noires sont cependant présents. En terme de piqué, les fichiers corrigés sous Nikon capture 3 et interpolés  (cette taille correspond à une dia 24 x 36 scannée autour de 3800 dpi !) restent très proches, le filtre Photoshop produisant un peu plus de bruit sur les briques du centre de l'image.

Globalement, les interpolations à partir du D100 me semblent un peu meilleures. Il est connu que les doubles pages "piquées" ne font pas peur au D1x. Le D100, dès lors que l'on part de fichiers RAW, atteindra certainement un niveau de performances équivalent, voire supérieur sur certaines textures en terme de modelé, selon les corrections apportées en post traitement. Car les présents tests n'ont pas exploités toutes les nuance de retouches possibles...
 


TEST FIRMWARE 2 du  D 100






Notre prise en main du Nikon D100 nous a montré que ce boitier avait de très grandes qualités, mais aussi des points faibles en configuration de base et sauvegarde en JPG. Ces points faibles se corrigent aisèment en post traitement par les réglages d'accentuation qui sont disponibles à partir du logiciel (fourni avec l'appareil quand il est acheté en France) Nikon capture 3. Nos essais appronfondis relatifs au "piqué" de l'appareil nous a ont démontré que, dans tous les cas de figure, l'image est cependant à son niveau optimal  - comparable en qualité, voir supérieur dans certains cas au D1x - en travaillant en  fichiers RAW, ce qui permet de surcroît des opérations de dimensionnement et de préparation au tirage très avancés.

NIKON vient d'upgrader le D100 avec un "firmware 2" qui est installé sur les derniers boitiers livrés, et qui peut être implanté sur les D100 première version par le SAV Nikon. Nous avons fait un premier examen pour savoir si le relatif manque de "croustillant" des fichiers jPG était corrigé par cette nouvelle version.

PROCEDURE D'ESSAI:

La première prise en main comparative avec deux boitiers (version 1 et version 2 du firmware) a hélas eu lieu sous la pluie, donc avec un éclairage peu contrasté et une très faible lumière. Nous referons bine sûr des essais sur un éclairage plus avenant...

Les deux boitiers ont été équipés tour à tour du même exemplaire du Nikon AFD 1.8 de 85, fermé au diaph de 4. Les appareils étaient réglés en mode "normal" pour la netteté et le contraste des couleurs, ce qui est la meilleure condition pour avoir du piqué en JPG.

Dans les deux cas, le piqué en RAW reste supérieur. On constate de petites nuances de qualité dans le JPG à 200 et 400 iso, un rendement très proche à 800 iso, et des contours plus nets au détriment du bruit de fond à 1600 iso.
 
 

FIRMWARE 1              FIRMWARE 2


RAW 200 iso RAW 200 iso
JPG 200 iso JPG 200 iso
JPG 400 iso JPG 400 iso
JPG 800 iso JPG 800 iso
JPG 1600 iso JPG 1600 iso
Texte et photos des tableaux comparatifs : JMS
 
 
 
 
 

REPRODUCTION INTERDITE - COPYRIGHT



 
 

retour à l'index test numérique
 

retour à l'index général
 

copyright www.pictchallenge.com



 
 
 
 

toujours disponible le livre de JMS 
et des correspondants PICTCHALLENGE

"Tout photographier en numérique", ouvrage rédigé par Jean-Marie Sepulchre (JMS), créateur des sites "Pictchallenge", présente en une trentaine de chapitres sur près de 300 pages  et 800 photos tous les sujets courants explorés avec des appareils photographiques numériques...du compact au D2x ! De nombreux invités ou correspondants de Pictchallenge ont participé au projet en mettant en images leur sujet de prédilection. Des chapitres techniques présentent les bases du réglage et du post-traitement.Disponible dans toutes les librairies et sur les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon, Alapage, Chapitre...)...ainsi que directement auprès de l'éditeur. Prix conseillé : 29 euros. 

cliquez sur l'image ! 

Chez le même éditeur, vous apprécierez aussi, à destination des débutants, "Apprendre à photographier en numérique" (12 euros) et "Photographier avec son téléphone" (9,90 euros). 

 


 
Pour le prêt de matériel tous nos remerciements au magasin

La boutique Nikon 
 

191 rue de Courcelles 75017 PARIS
01 42 27 13 50