ESSAIS NUMERIQUE


 
 
 

Nikon AF 24 mm f 2.8
mesures de piqué
en RAW  selon dix logiciels
utilisés pour la conversion
 

(2)
 

méthode d'essai
avec les briques
 
 


 
 

mise à jour 27 octobre 2006

texte et illustrations JMS













 

METHODE DE COMPARAISON
 

Dans la première partie de cet essai, nous avons comparé les mesures sur mire DXO Analyzer  des clichés pris en RAW + JPG après leur développement avec le logiciel interne de l'appareil et 9 logiciels externes:
 

- Adobe Camera Raw (ACR) avec Photoshop Elements
- DXO Optics Pro v4 (DXO)
- Nikon Capture NX (NX)
- Raw Shooter essentials 2006 (RSE)
- Silkypix (Silk)
- Bibble Lite (Bibl)
- Capture One LE (C one)
- Raw Photo Desk (RPD)
- Helicon Filter (Heli)

Nous avons constaté qu'il existait d'importantes variations dans la détermination du piqué et de l'aberration chromatique, en utilisant les logiciels en mode automatique. Cependant, ces variations notées sont-elles visibles sur une vraie photo ?

Pour essayer de le déteminer, il était utile de reprendre aussi la bonne vieille méthode de PICTCHALLENGE, le "test sur briques" ! Avec le même exemplaire de l'optique, un vieux mais réputé Nikon AF 24 mm f/2.8 tout juste sorti de révision, une image de façade a été effectuée et enregistrée sans compression. Cette prise de vue a été faite à 100 ISO en netteté normale, par temps clair mais couvert pour ne pas avoir de soleil trop brillant ni d'ombre trop profonde.

Dans chaque logiciel, l'image a été convertie avec les paramètres par défaut utilisés lors du test sur mire (nota: en l'absence du module optique propre à l'objectif, qui commande dans ce logiciel le réglage de piqué, DXO n'a pas été accentué par défaut, voir l'essai sur mire) et sauvegardée en TIFF qualité 8 bits.

Ce fichier TIFF (29 Mo) a fait l'objet de deux traitements:

- un découpage par zone pour publier ensuite des crops à 100% d'une image de format A3 ;

- une interpolation au format A2 donnant selon la même procédure des crops 100% à comparer.

L'interpolation a été opérée à partir du fichier TIFF de taille d'origine - la taille native du fichier du D200 permet le A3 sans aucun retraitement - en utilisant pout toutes les conversions le mode de redimensionnement bicubique de Photoshop Elements. L'image a été agrandie à la taille de 5872 x 3931 pixels, soit le format A2 ou bien, pour comparer, la résolution maximale atteinte sur un scanner 4000  dpi avec une diapositive 24 x 36. Les nouveaux fichiers ont été enregistrés en TIFF d'un poids de 66 Mo par fichier.

Ensuite des crops de 720 x 720 pixels ont été opérés avec le logiciel Nikon Editor, et sauvegardés en JPG de base en qualité excellente, afin que les fichiers puissent, le cas échéant, être utilisés pour une impression de qualité en vue d'un tirage sur papier. On pourra constater que les fichiers JPG publiés ci-dessous sont très lourds, l'image A2 correspondante donne en effet un fichier de 11 Mo au même taux de compression !

Comme pour le test sur mire, il s'agit de comparer la qualité générale de la photo en réglage automatique par défaut du logiciel, aussi bien pour le piqué que pour les aberrations chromatiques ou franges colorées. Si le cliché d'origine n'est pas assez "propre", l'interpolation accentuera en effet ces défauts.

Outre la comparaison visuelle, je vous conseille aussi le tirage papier : en utilisant la norme photo de 254 dpi, on voit que chaque carré de test peut-être imprimé en 72 x 72 mm (ceci peut rappeller les contacts 56 x 72 des moyens formats !), ou assemblé pour obtenir des planches de tirages de comparaison en machine argentique.
 
 
 
 

JMS 27/10/2006

 
 
 
 
 

Avertissement : Il ne faut jamais oublier que quand on regarde un fichier "de taille A2" à 100% sur écran...avec l'oeil à 30 ou 40 centimètres de l'écran, on voit le "crop 100%" comme un extrait d'une image qui ferait 2 mètres de large si elle était imprimée pour que chaque détail ait la même taille qu'à l'écran.
 
 


RENDU GENERAL DE L'IMAGE











Chaque logiciel de développement de RAW ("dérawtisation") va interpréter l'image du D200 à partir d'un certain nombre de réglages contenus dans le fichier (par exemple la température de couleur) ou dans son propre profil (certains logiciels comme DXO on un profil par appareil, d'autres comme Capture One donneront un rendu approchant pour tous les appareils). On constate que le contraste, la luminosité et la colorimétrie (teinte et saturation) ne seront pas identiques, loin s'en faut, selon le logiciel utilisé !

Ici Nikon capture NX a développé selon les paramètres de l'appareil, et un rendu approchant est proposé par Helicon Filter, ou Raw Photo Desk, mais plusieurs logiciels donnent une image plus terne ou plus sombre, voire même des ombres enterrées. A contrario DXO Optics Pro a tendance à trop booster le contraste et la saturation en mode automatique, comme cela avait déjà été constaté sur le version 3.5.

Bien sûr, les produits qui autorisent le mode batch avec des profils présélectionnés peuvent enregistrer une correction permanente pour améliorer le rendu...néanmoins un traitement automatique fidèle et rapide est toujours appréciable.
 
 
 

Adobe Camera Raw 
DXO Optics Pro 4
Raw shooter essentials
Sylkipix
Nikon capture NX
Raw Photo Desk
Capture One Le
Bibble Lite
Helicon Filter

 
 


Comparaison crops à 100%
au format natif pour un tirage A3 direct
 
 

24 mm f/8 100 ISO Centre de l'image








Les briques, fers forgés et volets peuvent non seulement être comparés entre eux, mais aussi à tous les tests conduits par Pictchallenge depuis des années...une simple comparaison pour fixer une norme de base...imaginez vous en argentique : au lieu d'un 24 mm vous utilisez à même distance et pour le même cadrage un 35 mm sur un film diapo 24 x 36 Fuji Sensia de 100 ISO. Avec une optique de très haute volée, voici le crop obtenu pour une image un peu plus agrandie. Un capteur 10 Mpix a de la ressource, non ?
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Adobe Camera Raw  (réglage automatique)
DXO Optics Pro 4 (pas d'accentuation)
Raw Shooter essentials (réglage automatique)
Silkypix (réglage automatique)
Nikon capture NX (rendu du réglage par défaut du boîtier)
Raw Photo Desk (réglage automatique)
Capture One LE (réglage automatique)
Bibble Lite (réglage automatique)
Helicon Filter (réglage automatique)

 
 
 
 

Que faire en cas de manque d'accentuation ? 

Une solution simple est d'appliquer, au stade de la finition, c'est à dire une fois la taille finale du fichier déterminée, le filtre "plus net" de Photoshop Elements.  Ici j'ai choisi de l'appliquer au fichier DXO qui traité en automatique sans module d'objectif manque de piqué bien qu'il reste très propre vis à vis des franges ou autres défauts...

Avant

Après 


 

Mais attention, ce filtre doit être appliqué à la fin du traitement plutôt qu'au début et supplée ici un oubli de DXO: le logiciel serait plus efficace avec un accentuation par défaut un peu plus franche en cas d'absence du module optique. Il sera plus intéressant de créer un preset à utiliser pour les objectifs non pourvus de module, ce qui permettra de bénéficier à plein de l'effet "batch". 
 


 
 
 
 
 



 
 

24 mm f/8 100 ISO haut gauche de l'image

On observera en haut et au centre de l'image le "pouvoir séparateur des ardoises" et à gauche l'existence ou non d'une frange bleue entre le toit et le ciel.
 
 

Adobe Camera Raw  (réglage automatique)
DXO Optics Pro 4 (pas d'accentuation)
Raw Shooter essentials (réglage automatique)
Silkypix (réglage automatique)
Nikon capture NX (rendu du réglage par défaut du boîtier)
Raw Photo Desk (réglage automatique)
Capture One LE (réglage automatique)
Bibble Lite (réglage automatique)
Helicon Filter (réglage automatique)


24 mm f/8 100 ISO haut droit de l'image








A noter les risques de crênelage sur la courbe au dessus de la fenêtre la plus à gauche, et le risque de franges colorées sur la rambarde en haut de la cheminée, et à droite sur toute la diagonale de séparation entre la cheminée, le ciel,  et les ardoises.
 
 
 

Adobe Camera Raw  (réglage automatique)
DXO Optics Pro 4 (pas d'accentuation)
Raw Shooter essentials (réglage automatique)
Silkypix (réglage automatique)
Nikon capture NX (rendu du réglage par défaut du boîtier)
Raw Photo Desk (réglage automatique)
Capture One LE (réglage automatique)
Bibble Lite (réglage automatique)
Helicon Filter (réglage automatique)


Dès le format A3 apparaissent de grosses différences de traitement dans le rendu des détails (entre un logiciel sans accentuation et un logiciel qui accentue beaucoup comme RSE, par exemple) mais aussi le fait que certains défauts propres à l'optique (aberration chromatique, production de franges de couleurs) sont quasiment invisibles avec certains softs, et très apparents avec d'autres.

On verra page suivante que l'opération - unique et normalisée, car toujours conduite en bicublique sous Photoshop Elements - d'interpolation pour agrandir le fichier à la norme 254 dpi pour un tirage A2 peut aggraver certains défauts qui deviendront sans doute visibles sur le tirage.
 
 
 

page suivante : interpolation A2

 
 

REPRODUCTION INTERDITE - COPYRIGHT



 
 

retour à l'index test numérique
 

retour à l'index général
 

copyright www.pictchallenge.com



 
 
 

toujours disponible le livre de JMS 
et des correspondants PICTCHALLENGE

"Tout photographier en numérique", ouvrage rédigé par Jean-Marie Sepulchre (JMS), créateur des sites "Pictchallenge", présente en une trentaine de chapitres sur près de 300 pages  et 800 photos tous les sujets courants explorés avec des appareils photographiques numériques...du compact au D2x ! De nombreux invités ou correspondants de Pictchallenge ont participé au projet en mettant en images leur sujet de prédilection. Des chapitres techniques présentent les bases du réglage et du post-traitement.Disponible dans toutes les librairies et sur les sites de vente en ligne (Fnac, Amazon, Alapage, Chapitre...)...ainsi que directement auprès de l'éditeur. Prix conseillé : 29 euros. 

cliquez sur l'image ! 

Chez le même éditeur, vous apprécierez aussi, à destination des débutants, "Apprendre à photographier en numérique" (12 euros) et "Photographier avec son téléphone" (9,90 euros). 

 


 
Pour le prêt de matériel tous nos remerciements au magasin

La boutique Nikon 
 

191 rue de Courcelles 75017 PARIS
01 42 27 13 50